LE VOL DU PHOENIX 5 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE VOL DU PHOENIX 5 ans

Message  Michele66 le Dim 27 Nov - 21:26


[/url][/img][/img]

Je n’aborde pas cet anniversaire comme les autres années.

Possible que la symbolique des 5 ans rende les sentiments plus sensibles et que les combats achevés laissent une grande place dans mon esprit.
Se télescopent alors les satisfécits de l’accompli avec quelques cicatrices douloureuses des luttes acharnées que j’ai dû mener !
Je compare cela, un peu au baby blues de la femme qui vient d’accoucher, toute à la joie de son enfantement face à la rupture du cordon ombilical. Comme si le cœur ne pouvait se satisfaire d’être enfin apaisé !

Néanmoins, je suis sereine !

J’ai réalisé tant de choses en quelques années, ne serait-ce qu’enfin être moi-même et cette entreprise m’a mobilisée corps et âme à chaque instant d’une démarche quasi inhumaine d’acceptations et de dénis, de réussites et d’échecs pour qu’à l’arrivée le positif l’emporte sur le négatif.

Je suis ! Et pour moi désormais, il est naturel d’être !

Lorsque je décide de laisser errer mes pensées sur les péripéties de ma transition, je me rends compte que je vis un paradoxe terrible entre les bienfaits que j’en ai retiré dont principalement ma logique de vie et l’animosité que cela engendré tout aussi bien de mes ascendants que descendants.
La cohérence entre mon esprit et mon corps va largement au-delà de mes espérances au point de ne plus y penser journellement comme une chose qui aurait toujours existé et ne serait qu’un état naturel immuable comme je pense la majorité des hommes et des femmes qui ne se posent pas de questions sur leur genre !

Est-ce cela, l’expression d’une transition réussie ? En tous cas, ça y ressemble !

Il me vient à l’esprit que c’est un paramètre totalement éludé pendant le parcours, lors de tous les entretiens que nous pouvons avoir dans la mesure où on se place dans la projection du mieux plutôt que du normal.

Suis-je heureuse ? Oui, assurément !

Si je fais abstraction des vicissitudes de la vie courante, j’ai éliminé le pire facteur de mal-être qui m’a habité depuis que mon « raisonnement » le permet, ce qui n’exclut pas les contraintes journalières inhérentes à chaque individu dans la société. Se dire que l’aboutissement aplanit tous les obstacles est une erreur fondamentale à ne pas faire sans pour autant en minimiser les effets patents : « Je me sens tellement bien dans ma vie actuelle » !

Il n’empêche que si on veut bien regarder autrement que par le petit trou de la lorgnette, ce bonheur est purement égoïste, il n’implique que moi parce que l’ai construit pour moi à l’encontre de ceux qui ont fait ma vie jusque-là.

C’est là que le rapport aux autres prend sa juste valeur :

Je ne parle pas des personnes sans lien direct, les commerçants chez qui on va et qui vous accueillent avec politesse, les inconnus que l’on croise, et qui n’ont rien à faire de qui vous êtes ou avez été. L’inaperçu me semblait un objectif majeur à atteindre dans les perspectives d’avenir que j’échafaudais avant, de fait je me suis coulée avec bonheur dans cette sorte d’invisibilité des gens du commun que l’on voit sans les remarquer parce qu’ils ne s’affichent pas dans la différence des autres. Ce qui n’a rien à voir avec de la médiocrité.

Je suis plus attentive avec ces gens qui vous ont connu avant, copains, collègues de travail, quelquefois politiques qui s’émerveillent de la belle qualité de votre transformation physique et morale parce que, par une conduite irréprochable, vous avez forcé leur respect. Partie émergée de son propre iceberg qu’on aime voir fondre avec le temps parce qu’encore visible dans un souvenir collectif encore vivace mais qui doit mourir dans la durée.

J’évoque par contre douloureusement ceux avec lesquels vous aviez des liens d’amour parce que liens du sang dans une famille, ceux qui m’ont faite et ceux que j’ai engendrés, restés au bord du chemin, hostiles à la reconnaissance de la personne entière, libre et heureuse. Loin des yeux parce qu’on ne veut voir cet enfant ou ce parent sorti du moule et forcément loin du cœur.

Le revers de la médaille ! Alors oui, je souffre cela mais j’y oppose la qualité globale des bienfaits que j’ai retirés :

Je ne suis pas Miss Monde mais je peux évoluer dans la société sans aucune difficulté, aux courses, dans les loisirs, au spectacle, avec tout mon voisinage….
Je travaille, même mieux qu’avant et je gagne ma vie, dans un métier exigeant, sans rien devoir à personne. Ça, c’est ma revanche sur les détracteurs de mon changement qui tels des oiseaux de mauvaise augure argumentaient que j’allais me planter !!!!

Je vis une affection tranquille qui me fait partager mon journalier avec une réelle richesse intellectuelle et dont je ne me soucie pas qu’elle soit homosexuelle, si tant est qu’on puisse la qualifier ainsi. J’ai toujours considéré que l’amour allait au-delà des genres !

J’ai une vie bien remplie faite de multiples activités dont je ne sais pas si elles sont conventionnelles par rapport à ce que je suis mais un subtil mélange des passions et intérêts de ce que j’ai été, que j’ai conservés, et des nouveautés socio-culturelles de la femme mure qui a trouvé sa place dans « le Trafic »

En conclusion, je dirai que j’y ai laissé quelques plumes et que d’autres peuvent encore sentir un peu le roussi !
Quoi de plus normal pour un oiseau renaît de ses cendres mais le Phoenix s’est envolé à tire d’ailes…
Ressuscité ?
Peut-être ! Mais bien vivant et maitre de son vol !

Le 12 avril 2006 en m’éveillant :

« Je n’ai pas bondi jusqu’au plafond de joie, quand bien même je l’aurais pu !
Je ne crois pas le faire après coup pourtant dans mes rêves les plus fous, j’avais imaginé cet instant comme un déferlement de liesse.
Non pas que je ne sois pas heureuse, bien au contraire.
C’est un bonheur tranquille qui m’étreint !
J’étais venue ici réparer une erreur que la vie m’avait apportée…. C’est fait !

Désormais mon corps et mon âme m’appartiennent et vont ensembles ! »


5 ans après, c’est totalement avéré !

Michèle-Aubeline I.

_________________
Michèle Administratrice




L'action vaut mieux que l'intention!
avatar
Michele66
Admin
Admin

Bélier Messages : 615
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 69
Localisation : Perpignan

http://transsexuel-le-s.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum